Un agent américain chargé de la sécurité routière rejoint Google pour construire des voitures sans conducteur

Si vous cherchez à faire progresser vos voitures autonomes du stade expérimental au stade de l’exécution courante, le directeur adjoint du National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), une agence fédérale américaine des États-Unis chargée de la sécurité routière. est quelqu’un que vous voudrez dans votre équipe.

Ron Medford est actuellement le directeur adjoint du NHTSA, ce qui fait de lui le commandant en second de l’organisme chargé d’établir les normes de sécurité des véhicules à moteurs.

Ron Medford a été impliqué avec le gouvernement fédéral depuis plus de quatre décennies et il a été le dirigeant des enquêtes de sécurité clés du NHTSA ces dernières années.

En d’autres termes, si vous cherchez à faire progresser vos voitures autonomes vers une utilisation grand public, Ron Medford est l’homme que vous voudriez avoir dans votre équipe.

D’après The Detroit News, Medford quittera son poste au NHTSA en Janvier, à destination de Google, Inc, où il occupera le poste de directeur de la sécurité pour la section « self-driving cars » de chez Google, soit la section Voiture Autonome. Bien que désireux d’assumer son nouveau rôle, Medford est «amer», selon ses propres mots, de laisser la NHTSA.

« Même si je suis excité de me lancer dans cette nouvelle aventure, je suis profondément attristé de quitter cette agence et les nombreux employés qui ont tout donné pour rendre les gens plus en sécurité sur nos routes», a indiqué Medford.

Le Secrétaire aux Transports Ray LaHood a lui indiqué : «Je dis souvent que la sécurité est la priorité numéro un du ministère des Transports, et aucune personne n’a travaillé plus dur pour protéger la sécurité du public voyageur que Ron Medford. »

Ron Medford rejoint Google au moment idéal, car la NHTSA est en train de rédiger une ébauche de projet de recherche qui finira par établir des normes et des règlements pour les voitures autonomes.

Les efforts de Google pour concevoir des voitures sans conducteur ont abouti à une législation dans trois États (Californie, le Nevada et la Floride), ce qui finira par permettre leur utilisation sur la voie publique. La société de technologie a accumulé environ 300 000 miles avec des véhicules autonomes, qu’il voit comme une étape nécessaire dans l’évolution des transports.

Même la NHTSA s’engage, auprès de l’administrateur David Strickland en indiquant que la technologie pourrait un jour sauver des milliers de vies. Pour y arriver, l’agence doit travailler avec des entreprises du secteur privé comme Google, et personne n’est mieux à même de favoriser la communication entre ces entités que Ron Medford.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Répondre