Bilan d’étape des Google Cars

Chris Urmson, le patron du projet de Google Car s’est récemment exprimé sur sa page Medium. Il y fait le point sur l’avancement du projet et les failles rencontrées jusqu’à présent. Ces annonces interviennent après que l’Associated Press ait affirmé que trois accidents avaient concerné la Google Car depuis le mois de septembre.

Les 20 Google Cars ont réalisé, en six ans, plus de 2,7 millions de km (toute conduites confondue) et plus d’un million de km en autonomie totale. Sur cette période, elles ont eu environ 11 accidents mineurs, où leur responsabilité n’était pas impliquée. L’accident typique est celui du freinage rapide face à un feu rouge.

La statistique est donc de 6,5 accidents ou incidents par million de miles , ce qui reste, selon les statistiques d’assurance, supérieure au chiffre constaté avec l’humain (2 accidents par million de miles). Mais la comparaison n’est pas fiable, la majorité des incidents mineurs n’étant pas déclaré aux assurances.

M. Urmson évoque l’idée que beaucoup d’accidents ont lieu lorsque le feu vert apparait, les voitures heurtant les derniers piétons traversant la route. C’est la raison pour laquelle Google a mis en place un temps de latence avant le redémarrage de la voiture. Dans son article, M. Urmson donne toute une série d’exemples où le comportement des conducteurs n’est clairement pas adapté et est potentiellement facteur d’accidents.

Ces déclarations ne remettent pas en cause le projet, mais brisent l’image nette que le projet avait, visant une fiabilité totale. Il est cependant évident qu’avec plus de 90% des accidents causés par l’inattention des conducteurs, il est impossible d’avoir une fiabilité parfaite dans les essais de voiture autonome.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Répondre