La voiture autonome est désormais autorisée en Californie aux USA

Le gouverneur de Californie Jerry Brown a pu testé en tant que passager sur le siège d’une voiture auto-piloté Prius Toyota de chez Google avant de signer la législation qui ouvrira la voie pour les voitures entièrement sans conducteur en Californie.

Le projet de loi par le sénateur démocrate Alex Padilla établira les règles de sécurité et de performance pour tester et faire fonctionner les véhicules autonomes sur les routes nationales et les autoroutes.

«Aujourd’hui, nous nous penchons sur la science-fiction qui devient la réalité de demain – la voiture auto-conduite», a déclaré M. Brown.

Google a été derrière le développement de la technologie de voiture autonome et le lobbying pour les règlements. La flotte de la compagnie comporte une douzaine de véhicules contrôlés par ordinateur – pour la plupart des Toyota Prius équipées de la technologie auto-conduite, des voitures qui ont enregistré plus de 300 000 miles ( + de 480 000 kilomètres ! ) en auto-conduite sans le moindre accident, selon Google.

«Je pense que la voiture auto-conduite peut vraiment améliorer considérablement la qualité de vie de tout le monde», a indiqué le co-fondateur de Google, Sergei Brin.

L’Alliance of Automobile Manufacturers a tout de même exprimé la crainte que la Californie allait trop vite avec la validation des voitures auto-motrices.

«Actuellement, les automobiles sont conçus pour être utilisés par des personnes qui portent la responsabilité de maintenir un contrôle et de faire fonctionner en toute sécurité le véhicule », a indiqué le groupe de commerce dans un communiqué. « Malheureusement, cette législation est dépourvue de toute disposition protégeant un constructeur automobile dont la voiture est converti en un véhicule en fonctionnement autonome sans le consentement ou même la connaissance de ce constructeur automobile. »

Les voitures, qui pourraient être vendus dans le commerce dans la prochaine décennie, avec l’utilisation des ordinateurs et de capteurs pourront fonctionner indépendamment, mais un pilote humain peut remplacer la fonction pilote automatique et prendre le contrôle du véhicule à tout moment.

Des véhicules robotisés ont le potentiel de rendre les routes plus sûres de manière significative, notant que presque tous les accidents de la route sont le résultat d’une erreur humaine.

La loi exige que le California Department of Motor Vehicles rédige des règlements pour les véhicules autonomes pour le 1 janvier 2015.

Les règlements exigent encore un permis de conduire pour faire fonctionner les véhicules.

L’Université de Stanford et de la Silicon Valley ont également travaillé sur la technologie automobile autonome depuis des années.

En Février, le Nevada est devenu le premier État américain à approuver les règlements et les exigences relatives aux entreprises pour tester les voitures sans conducteur sur les routes de cet État.

Les constructeurs automobiles comme Audi AG, BMW AG, Ford Motor Co et Volvo ont travaillé sur la technologie automobile autonome depuis des années.

Ces dernières années, les constructeurs automobiles ont déjà introduit des fonctions autonomes telles que l’auto-stationnement, des avertissements de départ des voies et régulateur de vitesse adaptatif de contrôle, ce qui permet aux véhicules d automatiquement accélérer et de ralentir le flux de la circulation.

Vidéo Google Self driving car :

You can leave a response, or trackback from your own site.

One Response to “La voiture autonome est désormais autorisée en Californie aux USA”

  1. […] pour la technologie. La Google car a en effet déjà été l’essai d’un système de voiture auto-conduite sur les routes de la Californie pendant un certain temps et l’État est récemment devenu l’un des rares aux Etats-Unis […]

Répondre