voiture autonome

PSA : l’autonomie des voitures au milieu du gué (MeetPSAExperts)

Lors du huitième de finale France – Nigéria de la semaine dernière, à Brasilia, l’entraineur de l’Equipe de France, Didier Deschamps, avait demandé à certains de ses assistants de se rendre sur les lieux du match Algérie – Allemagne, à Porto Alegre, dont la France allait rencontrer le vainqueur en cas de victoire. L’idée était de se renseigner, de collecter des informations, d’examiner les remplacements des deux équipes pour mieux y faire face au match suivant, ce qui n’a, malheureusement, pas payé ensuite. Et bien, on a un peu l’impression, avec Peugeot – Citroën, que s’ils sont pleinement engagés dans la bataille de la connectivité qui fait rage aujourd’hui, la bataille de demain, celle d’une plus ou moins grande robotisation/autonomie des voitures, les intéresse assez faiblement pour le moment. Alors, peut-être n’était-ce pas le lieu, puisque le sujet n’était pas directement sur la voiture autonome, mais il est possible aussi que ce ne soit pas une priorité aujourd’hui pour le groupe. Difficile de trancher.

Carlos Tavarès, président du directoire de PSA.

J’ai donc été reçu au siège de Peugeot, après une introduction informelle par Carlos Tavarès, pour deux heures de discussion à bâtons rompus avec une vingtaine d’autres observateurs et clients du monde automobile, dans une session des MeetPSAExperts, qui permet l’échange entre les ingénieurs PSA et les utilisateurs finaux. C’est une excellente idée qui permet de faire passer des messages dans les deux sens. Beaucoup de sujets ont été abordés, je vais donc essayer d’en faire un compte-rendu, sous l’angle de la voiture autonome. C’était Brigitte Courtehoux, responsable de la Business Unit Véhicules et Services Connectés qui menait la discussion. Qu’elle soit remerciée ici, ainsi que ses équipes, pour leur accueil.

Force est de constater que la situation était pour le moins compliquée pour Peugeot. Dans le panel présent hier, on trouvait des fans de la marque Peugeot, des modérateurs de forums spécialisés sur PSA, des spécialistes de la conduite, des spécialistes des nouveaux usages de la ville et de la conduite, des spécialistes des objets connectés et enfin, moi-même, assez isolé, plutôt porté sur le créneau de la voiture autonome. Inutile de dire le grand écart permanent à essayer de parler d’une même voix au passionné de l’expérience de conduite Peugeot (qui rappelle les défauts de tel ou tel produit) ET à l’utilisateur urbain, non investi émotionnellement, qui change de voiture comme de chemise, au gré de ses locations avec les particuliers, à l’instar de votre serviteur. L’exercice d’équilibriste est quasiment impossible à tenir, mais a été brillamment réussi.

Read more »

Assurance auto : les assureurs survivront-ils au choc ? (Partie 6)

Avant-dernier billet de Chunka Mui dans cette série consacrée aux voitures autonomes. Retrouvez les articles précédents sur les liens suivants :

Partie 1 / Partie 2 / Partie 3 / Partie 4 / Partie 5

Avant de conclure cette série sur les voitures sans conducteurs, je vais faire une digression, et utiliser ces colonnes pour me plonger dans l’industrie de l’assurance automobile, bouleversée par les voitures autonomes. Bien que j’ai déjà mentionné cette question en passant, les conséquences sont plus frappantes et plus imminentes que ce que laplupart des gens réalise. Elle mérite donc un examen plus approfondi.

Read more »

Pourquoi Google est bien placé ? (Partie 4)

Nous continuons la publication de la série de Chunka Mui sur les voitures autonomes, publiée initialement sur Forbes.

Partie 1 /Partie 2 / Partie 3

Next Two, la voiture autonome de Renault.

Dans cet article, je vais examiner les implications stratégiques pour Google. Les voitures sans conducteurs ont le potentiel de sauver des millions de vies et de récupérer des milliards de dollars de chiffres d’affaires existants tout en déclenchant un tsunami de ruptures technologiques dans de multiples secteurs.

Mais, de quel avantage dispose Google par rapport aux constructeurs automobiles traditionnels, dont certains ont exploré la technologie sans conducteur longtemps avant la création de cette firme ? Même si Google réussit sur le plan de la recherche, comment peut-il tirer profit de ses efforts qui sont si loin de son cœur de métier : la publicité en ligne ? Telles sont les questions clés que je vais explorer dans cet article. Read more »

Pourquoi la voiture autonome apparaitra plus tôt que vous ne le pensez (partie 3)

Suite de la série de Chunka Mui. Vous pouvez retrouver la partie 1 et la partie 2.

Une Google car sur autoroute.

En 2008, une voiture sans conducteur représentant le meilleur de la technologie de l’époque pouvait parcourir 5 km en circuit à 35 km/h. En 2012, la voiture sans conducteur pouvait fonctionner dans des conditions réelles à 100 km/h. Ces progrès rapides offrent le grand espoir que les énormes avantages en matière de sécurité et d’économies établis dans la première partie de cette série seront réalisables.

Read more »

Les conséquences industrielles de la voiture autonome (partie 2)

Nous continuons la série de 7 billets  consacrée à la voiture autonome, traduction d’un travail de Chunka Mui. Partie 1 ici.

 

Un prototype de voiture autonome de Google, présenté le 27 mai 2014.

Le fait est qu’une voiture sans conducteur réduirait de centaines, ou même de milliers, de milliards de dollars le chiffre d’affaires annuel, de toutes sortes d’entités: les constructeurs automobiles, les fournisseurs de pièces, les concessionnaires automobiles, les assureurs, les financiers, les ateliers de carrosserie, les urgences hospitalières, les mutuelles, les cabinets médicaux, les avocats spécialisés en dommages personnels, les autorités fiscales, les entreprises de construction routière, les opérateurs de parking, les compagnies pétrolières, les propriétaires d’immobilier urbain, etc. Dans le même temps, la voiture sans conducteur va créer des opportunités extrêmement lucratives pour répondre aux nouveaux besoins des clients.

Read more »