Point d’étape sur la voiture autonome

Alors que la vague des objets connectés arrive dans la santé, avec, pour le moment, des succès mitigés, le secteur du transport continue à évoluer doucement, sans que annonces franches dans le domaine.

Au Consumer Electronic Show de Las Vegas, l (P. 156 du rapport de Olivier Ezratty), les voitures autonomes ont encore une fois, été présentes, aux côtés des systèmes embarqués. Valéo a présenté son propre modèle avec BMW, Mercedes ou Audi. Là encore, on observe la différence de stratégie, Google privilégiant l’autonomie totale, les constructeurs l’autonomie progressive.

La nouveauté du salon réside plutôt dans les systèmes embarqués qui deviennent de plus en plus perfectionnés. Des rétroviseurs à écran, aux systèmes de navigation, en passant par les clés connectées, la technologie ne cesse pas d’approfondir le lien entre l’homme et la voiture.

En parallèle, Uber commence à éprouver des velléités d’indépendance par rapport Google (qui a investi 300M€ dans la société). En effet, Uber travaillerait sur un modèle de voiture autonome tandis que Google travaillerait à une application de partage de voiture, dans le même genre qu’Uber. Même si on peut être sceptique sur ces tentatives tardives pour empiéter sur le territoire de l’autre, la rupture semble pour bientôt entre ces deux compagnies.

En outre, Apple préparerait également son propre modèle de voiture autonome. Alors qu’Apple a publié, au trimestre dernier, le plus important bénéfice trimestriel de l’histoire du capitalisme, avec plus de 18 milliards de dollars, qui provient essentiellement de l’IPhone, la firme à la pomme recherche sa prochaine martingale et la voiture autonome semble faire partie des cibles privilégiées. Une voiture dotée de caméras a été repérée dans la Silicon Valley. On ne sait pas précisément si c’est Apple qui est derrière ce projet, mais tous les soupçons convergent vers la firme.

Les choses se précisent lentement dans le domaine, tous les constructeurs ayant un programme d’autonomie de voitures. Ces programmes ne sont pas mûrs, mais tout le monde, Google inclus, considère 2020 comme une étape décisive dans le lancement de ces programmes. L’avenir nous le confirmera.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Répondre