Quel sera l’impact des voitures autonomes dans le contact humain?

vener au volantAu cours du XX ème siècle, nous avons vu beaucoup de technologies se développer qui ont eu la fâcheuse réputation d’isoler physiquement les hommes les uns des autres. Les trois principaux sont la télévision, l’ordinateur, et le téléphone portable. Si la télévision n’est qu’un outil de communication à sens unique, les deux derniers, en revanche, marchent dans les deux sens.

Pourtant, si grâce à ces outils les gens peuvent facilement communiquer entre eux à grande distance, nombreuses sont les personnes à penser qu’en réalité ils monopolisent l’attention et diminuent ainsi la communication naturelle qui passe aussi par le corps. Il n’y a d’ailleurs qu’à constater le peu de courtoisie que l’homme possède quand il communique par technologie interposée (chat internet, automobilistes…), pour constater qu’il manque un élément important dans le dialogue.

La technologie des voitures autonomes va t-elle aussi rentrer dans cette catégorie?

Il est vrai que l’utilisation de ce type de voiture va permettre aux gens d’éviter certains déplacements, qui pourront alors les pousser à sortir moins souvent. Par exemple, la possibilité de demander à sa voiture de faire les courses à sa place, combiné à un système de préparation de commande à distance par internet, ou bien d’aller chercher toute seule ses enfants à la sortie de l’école…des situation ou les gens peuvent se retrouvent actuellement pour communiquer, en chair et en os.

Elle va également couper la communication entre automobilistes, puisque ceux-ci n’auront plus a collaborer entre eux pour que le trafic fonctionne correctement sans accrochages. Cependant, celle-ci étant principalement constituée d’agressivité et d’injures en tout genre, ça ne sera peut être pas un mal!
En revanche, nous l’avons vu sur plusieurs article, elle peut également contribuer au contact: les gens qui ne possèdent pas de permis de conduire pourront alors plus facilement rendre visite à leurs proches, mais également ceux qui le possèdent, et qui n’ont pas toujours ni le temps ni l’énergie nécessaire pour effectuer le trajet.

En conclusion, nous dirons que la voiture autonome risque d’enlever certaines situations de rencontres, mais qui ne sont pas toujours de très bonne qualité, et pourra en proposer de nouvelles, de nature moins conflictuelle. Mais, ces possibilités ne s’ouvriront qu’aux gens désireuses de le faire, et cela peut être dangereux pour les personnes de nature renfermée qui ont besoin d’une obligation pour aller vers les autres. Cela se remarque déjà très largement avec le développement massif d’internet.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Répondre