Le policier de la route de demain sera t-il un drone?

Des policiers qui patrouillent en permanence en quête d’un cambriolage ou d’une agression, cela pose une limite de main d’œuvre humaine, de par le nombre limité de policiers en fonction.

Sera t-il alors possible de mettre en circulation des voitures autonomes policières qui patrouilleront toutes seules, avec des caméras embarquées, et éventuellement capable de détecter certaines infractions ou crimes?

L’analyse de situations d’infractions que peut rencontrer une patrouille en voiture peut être complexe. S’il peut être aisé par exemple pour un robot de détecter un excès de vitesse, évaluer certaines situations comme une agression d’une personne par une autre l’est beaucoup moins et requière pour l’instant une intelligence humaine.

Les voitures pourraient néanmoins servir de « caméra de surveillance mobile » et permettre ainsi à des policiers de surveiller plusieurs zones en même temps.

En revanche, La question de la légitimité de tels système de surveillance est loin d’être résolu, et beaucoup de personnes n’aiment déjà pas voir des caméras fixes surveiller les rues.

Sans rentrer dans ce débat, nous soulignerons simplement le fait que si ces dernières ont pu justement se développer, il est fort à parier que l’idée d’utiliser les voitures autonomes comme système de surveillance mobile effleurera inévitablement les forces de l’ordre.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Répondre