Les projets français de voiture autonome

A l’occasion du congrès mondial des Transports Intelligents qui a eu lieu cette semaine à Bordeaux, certains modèles de voiture autonome ont été présentés. Beau succès pour celui-ci avec plus de 12 000 visites en quelques jours.

Focus sur les sociétés françaises qui travaillent sur ce sujet.

1) Peugeot a présenté une voiture qui a réalisé le trajet Bordeaux-Paris en autonomie complète, sur plus de 580 km. Évidemment, il s’agit d’un trajet sur autoroute où le cadre est plus contraint et moins compliqué à gérer que la circulation de centre-ville, démontrant les progrès de la marque. On se rappelle de la vidéo de présentation de cette voiture.

2) Le modèle Cruise4U a l’avantage d’être peu couteux, puisque ce modèle est adapté d’une voiture, d’un laser-scanner, et d’une caméra Mobileye. Il apparait donc que l’idée est de réduire au maximum les coûts afin que les modules autonomes et de pilotage soient adaptables aux véhicules déjà en service. Vidéo ici.

3) Renault a fait le service minimum avec un véhicule téléguidable par tablette, capable de se garer seule, ce que la marque appelle le « valet service ». Mais pas d’autonomie réelle pour le moment.

4)  Vedecom est un institut de recherche, collaborant notamment avec l’INRIA et les constructeurs automobiles. Son modèle de voiture autonome a été testé dans des zones spécifiques de Bordeaux, sous contrôle d’un testeur. Le véhicule est doté d’un GPS différentiel, de 5 dispositifs Lidar, des antennes 3G/4G, du Wi-Fi permettant le dialogue avec les infrastructures. Les tests se poursuivront à Versailles.

5) AKKA Technologies présente son modèle bien connu, mais qui, à l’instar de son compatriote Navya, doit « apprendre » à reconnaitre un chemin déjà tout tracé, avant de pouvoir y rouler. Le modèle a néanmoins réussi à emmener ses occupants dans un McDrive.

On remarquera ce comparatif instructif entre les modèles d’AKKA et de Védecom.

En conclusion, les entreprises françaises sont loin d’être en retard par rapport aux compétiteurs internationaux, et présente un panel intéressant de modèles. Il n’empêche, à l’heure où tous les constructeurs mondiaux fourbissent leurs armes, beaucoup de progrès reste à accomplir avant de voir ces voitures sur les routes, notamment avec des expérimentations de grande ampleur. Point sur lequel Google demeure très largement en avance.

You can leave a response, or trackback from your own site.

One Response to “Les projets français de voiture autonome”

  1. Serge Nataf dit :

    Yeeees

Répondre