Volkswagen fait volte-face : la fin des voitures électriques en exclusivité ?

Face au ralentissement du marché des véhicules électriques (VE) et aux investissements massifs qu’ils nécessitent, Volkswagen revoit sa stratégie à court et moyen terme. Le constructeur allemand, qui avait initialement prévu de se concentrer uniquement sur les électriques d’ici à 2030, envisage désormais de s’appuyer davantage sur les modèles hybrides.

Une voiture électrique Volkswagen bleue avec un graphique en déclin.

Les raisons de ce revirement

Plusieurs motifs valables expliquent la décision de ce constructeur de voitures électriques : 

Une croissance des ventes de VE en déclin

Le premier facteur expliquant ce changement de cap est la croissance des ventes de VE qui ralentit. Cette tendance met en question la viabilité de l’objectif initial de Volkswagen. Ce dernier consistait à abandonner progressivement les moteurs à combustion interne au profit des électriques.

À lire : Comment va se passer la location de voitures autonomes ? Guide complet sur l’avenir de la mobilité

Des coûts de développement encore trop élevés

Deuxièmement, les coûts de développement et de production des VE restent élevés, ce qui les rend moins accessibles au grand public. La transition vers des véhicules entièrement électriques implique des investissements colossaux, ce qui complique la rentabilité pour les constructeurs automobiles.

Une infrastructure de recharge insuffisamment développée

Troisièmement, l’infrastructure de recharge n’est pas encore suffisamment développée dans de nombreux pays. Ce manque de stations de recharge peut dissuader les acheteurs potentiels de franchir le pas vers l’électrique, freinant ainsi la croissance du marché.

À lire aussi : Options essentielles à considérer lors de l’achat d’une voiture neuve

Une nouvelle ère pour les hybrides chez Volkswagen

Pour répondre à ces défis, Volkswagen prévoit de lancer plusieurs nouveaux modèles hybrides dans les années à venir. Parmi ceux-ci, on trouve les nouvelles versions du Tiguan et de la Passat, qui ont déjà rencontré un certain succès sur le marché. Ces modèles devraient permettre à Volkswagen de maintenir ses volumes de ventes tout en attendant que le marché des VE soit plus mature.

A LIRE AUSSI :  Matinée sur la voiture autonome avec l'Usine Nouvelle

Cette stratégie hybride devrait permettre à Volkswagen de stabiliser ses ventes et ses parts de marché à court terme. En parallèle, le constructeur continue d’investir dans le développement de véhicules électriques. Bien qu’il ait repoussé le lancement de son modèle électrique abordable, l’ID.2, à 2026.

Des collaborations internationales pour renforcer l’offre

Volkswagen n’abandonne pas pour autant ses ambitions électriques. Un projet de véhicule électrique collaboratif avec Renault est en cours de discussion, bien qu’aucune information officielle n’ait été confirmée à ce jour.

En Chine, Volkswagen semble mieux se porter grâce à son partenariat avec XPeng. Ce partenariat prévoit le lancement de deux nouveaux modèles et renforce ainsi la position de Volkswagen sur le marché chinois.

À lire aussi : Renault développe une navette autonome : innovation et mobilité urbaine du futur

Volkswagen adopte une approche plus pragmatique de son électrification. Il s’appuie sur les hybrides pour maintenir ses ventes à court terme et continue d’investir dans les VE pour l’avenir. Le constructeur allemand espère naviguer avec succès dans un marché automobile en pleine transformation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Voiture autonome

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading